Les 10 problèmes les plus fréquemment rencontrés sur un chantier

Vous connaissez sûrement cette situation : vous avez commencé un projet de construction et avez préparé un beau planning, mais une fois sur le terrain, les choses ne se déroulent pas comme prévu. L’obtention des permis prend plus de temps que prévu ou bien ce sont d'autres obstacles qui surviennent. Dans cet article, nous décrivons cinq des dix problèmes les plus fréquemment rencontrés sur un chantier et vous expliquons comment les éviter.


Les 10 principaux problèmes des chantiers

1. Le vandalisme et la criminalité

Lorsque l’on envisage les risques d’un chantier moyen, on pense généralement au vandalisme et aux vols. Les vols peuvent être commis par des voleurs opportunistes, qui passent par hasard et voient quelque chose à emporter, mais aussi par de futurs habitants qui viennent voir le chantier et trouvent toujours quelque chose qui leur serait utile. Observez donc bien comment le chantier doit être sécurisé et prenez les mesures adéquates. Une protection adaptée commence par une bonne clôture, des colliers de haute sécurité et des systèmes anti-levage. Des possibilités supplémentaires existent aussi, comme Heras Smart Access.

 

2. Les coûts supplémentaires inattendus

Dans presque tous les cas, les entrepreneurs font face à des coûts imprévus. L’interruption temporaire du déroulement d’un chantier en raison, par exemple, d’un vol d’outils ou de matériaux de construction entraîne des coûts aussi bien directs qu’indirects : des frais directs doivent être déboursés pour le remplacement des matériaux, tandis que des frais indirects sont occasionnés pour la rémunération des travailleurs qui ne peuvent pas avancer dans leur travail, mais doivent cependant continuer à être payés. En plus des problèmes de vol, la météo elle aussi peut avoir un impact sur le chantier, et il est possible que l'obtention d’un permis prenne plus de temps que prévu. Assurez-vous donc toujours d’être bien préparé avant de commencer les travaux. Faites faire les calculs par un architecte et veillez à établir un planning réaliste. Assurez-vous de toujours avoir une marge de manœuvre, au cas où quelque chose ne se passerait pas comme prévu.

 

3. Une mauvaise communication entre les intervenants

Qu'il s'agisse d’une nouvelle construction ou d’une rénovation, un chantier implique de nombreux intervenants, du client à l’entrepreneur, et du fabricant à l’installateur. Cependant, la communication laisse à désirer sur de nombreux chantiers et les bons accords de coopération ne sont pas légion. En outre, les différents intervenants ne parlent pas seulement le français, mais aussi l’anglais, le polonais ou le roumain, ce qui peut être source de gros malentendus. Il est essentiel que tous les intervenants s’accordent l'un avec l’autre. Par conséquent, assurez-vous qu'il y ait une personne responsable, au courant de ce qu'il se passe. Cette personne sera chargée de vérifier que tout se passe comme prévu entre les intervenants, ainsi que de prendre les décisions finales. Pour une bonne communication avec le voisinage du chantier, vous pouvez prévoir des toiles avec du texte explicatif. Entourez par exemple le terrain de toiles sur lesquelles seront indiqués le planning du chantier et les coordonnées d’une personne responsable, afin que le voisinage sache ce qu'il se passe et à qui s’adresser s'il y a des questions. Près de l’entrée du chantier, vous pouvez accrocher des toiles sur lesquelles la réglementation du chantier et les consignes de sécurité en vigueur sur le terrain seront indiquées en plusieurs langues. Vous pouvez également y stipuler des indications pour optimaliser la logistique sur un chantier.

 

4. La sécurité sur le chantier

Selon les autorités, le nombre d’accidents (mortels) dans le secteur de la construction a fortement augmenté au cours de la première moitié de 2016 par rapport à l’année précédente. Bien souvent, des accidents se produisent parce que les consignes de sécurité ne sont pas respectées. Ainsi, ne pas porter de casque ou de protection auditive peut avoir de graves conséquences. Veillez donc à ce qu'un responsable exerce une surveillance directe sur le lieu de travail et à ce que les ouvriers soient interpellés s’ils ne respectent pas les consignes de sécurité. En outre, les ouvriers doivent non seulement se protéger eux-mêmes, mais ils doivent aussi être protégés. Ainsi, vous pouvez prendre vous-même des mesures de sécurité, en optant par exemple pour des toiles Bâches Acoustiques qui permettront de protéger les travailleurs contre les dommages auditifs.

 

5. Les problèmes d’organisation

Les chantiers sont régulièrement confrontés à des problèmes d’organisation, en particulier lorsqu’il y a peu d’espace, comme dans les centres urbains. Il n’y a pas suffisamment de place pour que les fournisseurs puissent décharger leurs marchandises, les affaires ne peuvent pas être rangées après avoir été utilisées, et il faut encore que tout le monde réussisse à caser son auto quelque part. Lorsque l’espace disponible est limité, nous recommandons un placement semi-permanent des clôtures. Ainsi, les clôtures sont accrochées à des poteaux et il n’y a pas de blocs qui dépassent au niveau du sol. Assurez-vous également d’établir un planning rigoureux, afin que tout le monde ne doive pas décharger en même temps. Et prévoyez un terrain séparé du chantier par une clôture pour garer toutes les voitures. 

Jaarbeursplein_bouw_voetgangers

 

6. La réception

Au terme de plusieurs mois de travaux, le projet est enfin terminé. La maison ou la nouvelle bâtisse est prête et il ne reste plus qu’à procéder à la réception. De nombreux défauts apparaissent encore souvent après la réception. Citons par exemple les dégâts aux portes et chambranles, ou les défaillances techniques avec l’installation de chauffage, notamment. Dès l’accord de la réception, l’entrepreneur n’est plus responsable. Si le maître d’ouvrage souhaite prétendre à une réparation, il doit donc s’y prendre dans les temps. Un autre problème fréquent concernant la réception est celui du vol. Dans la construction résidentielle, des vols sont souvent commis durant la phase de finition d’une maison, juste avant la réception. Cela s’explique par la présence accrue d’équipements de valeur : cuisines, chaudières, coffrets-compteurs et autre matériel sanitaire coûteux.

 

7. Les intempéries : la météo comme trouble-fête

Le chantier peut s’en trouver interrompu pendant de longues périodes, surtout en hiver en cas de gel intense ou de chutes de neige. Cette situation entraîne des retards d’exécution mais a aussi un impact économique. Les coûts de main-d’œuvre ne peuvent en effet pas être suspendus. Des mesures spécifiques en vue de limiter l’inactivité peuvent permettre de continuer à travailler même en cas de conditions climatiques plus rigoureuses. Vous pouvez par exemple couvrir une partie du chantier ou installer des écrans contre le vent et les précipitations en bâchant les clôtures. 

 

8. Les intrus sur le chantier

Vous souhaitez éviter que des personnes non autorisées, telles que des enfants qui jouent ou des passants curieux, ne circulent sur le chantier. Elles s’exposent en effet à toutes sortes de risques : chute dans des trous ou des puits, noyade, coincement, électrocution, etc. En installant une clôture de chantier Anti Climb avec bride Haute Sécurité ainsi qu’une protection contre le soulèvement avec serrure de clôture, vous découragerez les visites indésirables. Renforcez votre dispositif avec une détection électronique. Les zones dangereuses, telles que les puits ou les tranchées, doivent en outre être protégées par une clôture supplémentaire.

 

9. L’absence de contrôle de qualité

Qu’il s’agisse d’un projet de rénovation ou de construction neuve, la réception doit satisfaire aux exigences de qualité. Ce n’est pourtant pas toujours le cas... Les bâtiments peuvent présenter des défauts structurels tels que des fuites, des fissures ou des tassements. Un contrôle de qualité réalisé au bon moment sert à prévenir les frais de réparation et les dommages indirects. Veillez par exemple à ce qu’un contrôleur expérimenté soit désigné pour garantir le niveau de qualité. Il est chargé de surveiller l’avancement des travaux et de faire part de ses observations au maître d’ouvrage. Heras dispose ainsi d’inspecteurs qualité internes qui suivent la qualité et la sécurité des partenaires monteurs et de ses propres monteurs.


10. Les erreurs de montage

Il arrive malheureusement que nos clôtures soient montées de façon incorrecte. Des attaches sont par exemple utilisées pour lier des clôtures, au lieu de colliers de clôture avec une clé spéciale. Des intrus peuvent alors facilement s’introduire sur le terrain. Un montage réalisé par notre personnel permet d’éviter ce type d’erreur. Vous préférez malgré tout le faire vous-même ? Consultez nos vidéos présentant des instructions de montage ou demandez une consultation.

Demander un entretien de conseil

Picture of Joost Verlinden

Parlez-nous de votre défi.
Nous nous faisons un plaisir de vous aider.

Nous serons bien évidemment heureux de vous présenter nos produits et services plus en détail lors d’un entretien personnel. Prenez rendez-vous directement en cliquant sur le bouton ci-dessous.